Archive | mars, 2013
Image

Le M-couponing

31 Mar

Très en vogue aux Etats-Unis, le m-couponing ou le couponing mobile arrive tout doucement en France. Pourtant, Ce type de marketing mobile est un bon levier pour augmenter rapidement le traffic de son magasin.

Qu’est ce que le m-couponing ? 
Il s’agit d’un coupon de réduction qu’un commerçant ou un prestataire de service vous envoie sur les téléphones portables. Cette pratique est peu utilisée en France à cause des problèmes techniques ou par peur d’être considéré comme spammeur
Pourtant des nombreuses études montrent que le marketing mobile sera une pratique de plus en plus développée dans les deux ans qui viennent.
En effet, les avantages de ce type de coupon sont nombreux :
Information commerciale facile à consulter, à archiver et donc à utiliser
Taux de retour important jusqu’à 15%
Gain financier considérable car le coût de fabrication d’une carte de fidélité est d’environ 40 centimes.

Parier sur le m-couponing 
La dématérialisation des coupons est un créneau porteur mais, il faut maîtriser l’aspect technique et investir en formation, en matériel. Les entreprises ont très peur d’investir dans ce créneau car ils n’ont pas encore d’exemple, de recul.
En matière de technologie, le m-couponing peut s’appuyer sur différentes technologies pour envoyer et lire le coupon

Pour envoyer le coupon, demandez toujours l’autorisation à votre client
Ça ne sert à rien de spammer les mobiles de vos clients car cela s’avère très contre-productif. Il faut gagner la confiance du client et lui demander l’autorisation de dématérialiser ses coupons sur mobile. Ensuite, il faut cibler les besoins de ses clients afin d’augmenter le taux de retour.
– Pour envoyer votre offre, vous pouvez soit utiliser les SMS ou les MMS contenant un numéro d’identification du client dans le programme de fidélité ainsi qu’un code de réduction ou un texte à présenter en magasin.
Pour faciliter la prise d’information en caisse et le tracking du client, ce type de programme inclus de plus en plus un code barre ou un code 2D.

Utiliser son site internet : Certains enseignes utilisent leur site internet pour diffuser le m-couponing. Les internautes peuvent demander la réduction qu’ils souhaitent. Cette démarche, qui permet aux clients de connaitre la marque, tisse une bonne relation avec les consommateurs. Les internautes peuvent s’inscrire aussi dans les sites prescripteurs pour les achats des coupons.
L’autre moyen d’envoyer ce coupon de réduction est de s’appuyer sur les sites de géolocalisation comme Foursquare ou Facebook place.

Ces coupons sont facilement lus par les appareils de caisse. De fait, il n’y a pas vraiment de problème technique, il suffit juste de former les équipes afin de prendre en compte ce type de réduction.

Publicités

Scanpay invente le paiement par scan !

31 Mar

techno-scanpay

« Pour numériser une carte de crédit, l’utilisateur doit simplement tenir la carte de crédit brièvement devant la caméra. »

Le M-commerce est en pleine évolution !

Scanpay a donc saisis cette occasion pour  inventé le paiement par scan !

Lors de l’événement LeMobile à Paris Scanpay a présenté son invention. Le principe est le suivant : l’application scanne (avec l’appareil photo) la carte de paiement de l’utilisateur et ses informations rempliront automatiquement le formulaire de paiement pour réaliser l’achat en ligne. L’utilisateur n’a plus qu’à confirmer l’achat en entrant le cryptogramme de sécurité.

Pour le moment, le système est associé à certains services de paiement comme PAYBOX (Groupe VeriFone), qui collabore avec plus de 30 000 marchands. Il est utilisable dans toute application mobile ayant intégré la technologie, ce qui exclut donc les sites Web.

Côté sécurité, aucune image ou donnée de carte bancaire ne transite sur les serveurs, reconnaissance et transmission des informations se font directement au sein des applications mobiles, ce qui évite toute faille de sécurité, explique Scanpay.it qui assure par ailleurs que ses algorithmes permettent de constater la présence physique de la carte bancaire et la validité de ses informations.

Le succès de cette technologie de m-commerce par scan reposera néanmoins sur l’accueil des commerçants en ligne qui devront reverser une commission à Scanpay à chaque transaction effectuée grâce à sa technologie.

Google keep va vous changez la vie !

22 Mar

Google viens enfin de lancé un service de pense-bête dans le cloud qui concurrence directement « Evernote ».

 

C’est donc un nouveau service de prise de notes connecté à Google Drive qui vient rivaliser entre autre  « OneNote » et « Evernote ».

  • Voici se qu’on pourra faire avec Google Keep :
    – écrire une note (sous forme classique ou de to-do liste)
    – épingler une photo
    – enregistrer un message audio (également transcrit en texte)
    – chercher dans ses notes

Keep  a voulus misé sur son interface pour pouvoir faire la différence avec ses concurrents. En effet, ses couleurs et son menu me séduise énormément !

Bref, j’attends donc avec impatience de pouvoir le tester car pour l’instant il n’est pas encore accessible .

Nous avons eu juste quelques informations :  il y aura un service web et une application sous Android.

=)

 

FidMe le porte-cartes mobile

22 Mar

FidMe le porte-cartes mobile pour réunir toutes vos cartes de fidélité dans votre téléphone !

Innovante et simple à utiliser : avec FidMe, enregistrez vos cartes de fidélité en quelques secondes et ajoutez vos commerces favoris ! Fini les portefeuilles encombrés, fini les oublis de cartes, enfin les cartes des enseignes ET des commerçants sur une seule app !

Scannez le code de votre commerçant favoris, pour gagner votre tampon sur votre carte ! Utilisez votre mobile comme carte de fidélité dans vos enseignes préférées. Checkez en magasin pour gagner des points FidMe.

Bazarchic modernise son m-commerce !

15 Mar

 Bazarchic vise les 80 millions l’an prochain !

bazarchic

 

Présente sur le marché mobile depuis 2009, le spécialiste de la vente privée de produits haut de gamme place le m-commerce au cœur de sa stratégie. 

Bazarchic a su en à peine quatre ans conquérir le cœur des mobinautes en mettant en place des innovations pour atteindre ces résultats. Aujourd’hui 10% de son chiffre d’affaires est généré depuis les mobiles.

Sachant que les applications destinées aux iPhone, Android et iPad sont en plein boom, Bazarchic souhaite être au plus près de sa clientèle qui est 75% féminine. Ses femmes sont des citadines qui sont ultra-connectée et qui ont besoin de pouvoir acheter via leurs smartphones..

Sachant que l’entreprise souhaite générer 20% du chiffre d’affaires global sur ce canal de vente, elle doit faire en sorte d’être primordiale pour ses clientes. Pour se faire bazarchic mets en évidence que les membres ont accès à plus de 2 000 ventes par an il y a déjà 1 500 créateurs et marques de luxe à son actif.

Côté créatif, Bazarchic a mis en place un « Facebook Connect ». Son principe est simple, une alerte permet aux clientes Bazarchic d’être tenu au courant de l’ouverture d’une vente qui lui tient à coeur. Il lui suffit pour cela, de sélectionner ladite vente en amont.

Toutes ces fonctionnalités permettront d’accroitre encore davantage sa base de membres s’élevant à 4 millions, et booster le chiffre d’affaires, qui a tout de même atteint 65 millions d’euros, en 2012.

 

 

 

 

L’application iOS de e-Bay un grand succès

14 Mar

Le célèbre site de ventes et enchères en ligne livre les derniers chiffres énormes concernant son application sur iOS.

https://i0.wp.com/ipadonic.com/wp-content/plugins/jobber-import-articles/photos/138497-ipad-ebay-2.jpg

Les résultats du shopping mobile grâce à eBay sont impressionnants : en 2012, les transactions réalisées par smartphones ont brassé pas moins de 13 milliards de dollars.

Si ce chiffre a de quoi étonner, eBay pronostique qu’en 2013, le total des transactions effectuées via mobiles dépasseront les 20 milliards de dollars, soit une augmentation de presque 50 % par rapport à l’année passée.

L’engouement pour les transactions par mobile est compréhensible : avec l’évolution des technologies et du style de vie du « tout connecté », les applications et les smartphones deviennent des éléments du quotidien à part entière. Il n’est donc guère étonnant qu’un site aussi fructueux et célèbre qu’eBay explose les scores sur mobile. La clarté et l’interface simple des applis y sont sans doute également pour beaucoup.

En complément des chiffres cités plus haut, le site d’enchères a calculé que chaque seconde, 500$ de transactions sont effectuées via smartphone.

L’application a déjà été téléchargée plus de 120 millions de fois et la mise à jour 2.8.0 du 7 mars ne sera pas pour déplaire aux acheteurs compulsifs puisqu’elle permet de se passer totalement du site hôte.

Gérer ses achats et ses ventes, n’importe où, n’importe quand


L’appli d’eBay sur iOS permet d’accéder au site au travers d’une interface simplifiée et ergonomique : différents onglets sont mis à la disposition de l’utilisateur afin qu’il se repère au mieux entre les objets qui l’intéresse.

Proposant d’envoyer des alertes Push lors d’une surenchère sur les objets que vous suivez, l’appli a plus d’un tour dans son sac : il est possible de numériser les code-barres de produits dans les magasins afin de comparer directement les prix avec ceux présents sur eBay.

Les intégrations de partage sur Facebook et Twitter sont également prises en charge et depuis la version 2.8.0, la finalisation des achats a été simplifiée, rendant les paiements plus rapides et plus faciles.

En résumé, les applications iPhone et iPad remplacent efficacement le site complet, permettant de suivre, acheter, vendre et comparer partout et tout le temps.

Et vous qu’en pensez-vous ? Faites vous déjà des affaires avec l’application pour iOS ?

L’application eBay est disponible gratuitement sur l’App Store pour iPhone et iPad.

Le commerce mobile est en plein boom !

10 Mar

m-commerce

  Aujourd’hui 9 français sur 10 possèdent un téléphone portable. Une étude fais par « Zanox » démontre le fort dynamisme du M-commerce en Europe : surtout en Scandinavie ! Et oui il y a de plus en plus de personnes qui achètent via son mobile. On découvre donc que c’est la Scandinavie qui est la championne européenne dans ce domaine ! En effet, la part des mobiles dans le CA global de l’e-commerce représente 7,88% alors qu’en France nous sommes qu’à 3,2% Comment peut-on expliquer cela ? Du fait qu’internet est compris dans la plupart des forfaits mobiles, les cyberacheteurs peuvent passer leurs achats de n’importe quel endroit ! C’est pour cela que de plus en plus d’entreprise cherchent à développer des applications mobiles pour les Smartphones. Surtout, il faut savoir qu’on remarque une nette progression du M-commerce en Europe puisque le chiffre d’affaires est de 152 % en 2012 ! C’est donc un générateur de revenus pour les entreprises. Que doivent faire les entreprises ? Les entreprises ont ainsi pris conscience l’importance d’avoir un site internet voir même sa propre application. On voit que de plus en plus d’entreprise utilisent le responsive design pour pouvoir toucher le plus d’internautes possible. Le M-commerce à donc de l’avenir puisque les internautes sont près à consommer de la même manière avec leurs propres mobiles que sur internet.

 

Le m-commerce est en plein essor